Portrait Scientifique: Management du Support à la R&D

Entrevue avec Robert Marino - Doctorat en Sciences de Matériaux

Mini CV

Diplôme : PhD, Material Sciences, Université de Lille 1 / Chimie ParisTechPoste actuel : Business Unit Director, Idfinnov

RÔLE ET MISSIONS

J’occupe le poste de directeur de Business Unit au sein d’Idfinnov, qui est une société dédiée au transfert de technologies issues de laboratoires académiques vers des entreprises innovantes. J’ai aujourd’hui plusieurs missions : La SATT a une activité d’investissement et de commercialisation. Dans ce cadre, je dois être garant de la qualité des projets présentés par nos chefs de projets et assurer une bonne gestion de notre portefeuille d’actifs. Je dois aussi accompagner mon équipe, les guider vers les objectifs et leur donner les moyens et les outils pour y parvenir (formations, outils de gestion, etc.) mais aussi faire un suivi régulier et détecter les principaux écarts par rapport au plan d’affaire initial. Je participe au comité de direction et donne mon avis sur différentes problématiques d’ordre stratégique mais aussi sur la mise en oeuvre opérationnelle de certaines missions, on peut citer par exemple la structuration d’appels à projets que nous allons lancer cette année. J’assure également un rôle de représentation de la structure, que ce soit au niveau des laboratoires académiques et des chercheurs pour présenter nos activités et nous faire connaître qu’au niveau des industriels pour présenter nos offres de technologies. Enfin, j’accompagne aussi la commercialisation des projets plus matures.

ATOUT DU DOCTORAT

Ma thèse portait sur un domaine très spécifique et je ne peux pas dire que je réutilise les connaissances scientifiques de ce domaine au jour le jour. Néanmoins, j’ai développéune méthodologie qui me permet d’appréhender de nombreux projets pourtant très éloignés de mon sujet de thèse (en informatique, en chimie, en SHS, etc.). La formation doctorale apprend à prendre du recul, à analyser une grande quantité de données rapidement, et à apprendre à se remettre en question. Elle peut se résumer à émettre des hypothèses, identifier les moyens de les tester, réaliser les tests, questionner les résultatset choisir la bonne voie de sortie.

"La formation doctorale apprend à prendre du recul, à analyser une grande quantité de données rapidement, et à apprendre à se remettre en question"

COMPÉTENCES CLÉS

Il faut savoir écouter, analyser, synthétiser et prendre des décisions. Il faut aussi une certaine expertise scientifique et être capable de prendre du recul pour analyser les projets, leur cohérence, leur pertinence scientifique et plus généralement le calibrage entre les objectifs fixés et les moyens mis en place pour les atteindre au regard des débouchés marché. Enfin, mes missions me demandent des compétences rédactionnelles et plus généralement de communication. Je rédige énormément, notamment dans le cadre de reporting que j’effectue auprès des différentes parties prenantes pour les tenir informées de l’avancée des projets. Il y a aussi un travail de vulgarisation très important, on ne va pas s’adresser de la même manière à un actionnaire, un chercheur ou un industriel, donc il faut prendre en compte les connaissances et les objectifs de chacun pour faire passer au mieux son message.



Pour plus d’aperçus portant sur les parcours de scientifiques, le développement d'organisations innovantes, le recrutement de scientifiques, et d'autres ressources pertinentes, inscrivez-vous à notre infolettre et suivez nous sur Twitter, Linkedin et Facebook.

contact@adoc-tm.com   |   +33 1 44 88 57 79  | 21 rue du Faubourg Saint Antoine, 75011 Paris, France

 

    contact@adoc-tm.ca      |   +1 514 430-0939 | 5333 avenue Casgrain, #102 Montréal (Québec) H2T 1X3

Nos CGU / Informatique et liberté / Processus de Recrutement / Mentions légales 

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black LinkedIn Icon
  • Noir Icône YouTube